• Dans la deuxième moitié du 18ème siècle, la musique baroque laisse progressivement la place à la musique classique. le Larousse propose une définition simple de cette tendance esthétique: 

    "Ses principaux représentants se nomment Haydn, Mozart, Clementi, Beethoven. Ils évoquent une façon de penser et de sentir, une tournure d'esprit se manifestant par la maîtrise de la forme, la recherche d'un plan, une structure régulière, un langage harmonique et un programme tonal clairs, une certaine réserve dans l'expression, la carrure régulière de la mélodie, l'emploi de rythmes simples ; équilibre, clarté, élégance, ce sont là les qualités essentielles du classicisme musical, rejoignant ainsi celles de tout classicisme. "

    http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/le_classicisme_en_musique/185984

    Pour illustrer cet article, quelques extraits vidéos...

     

    W. A. Mozart, sonate n°16, interprétée par Daniel Barenboim

    "La sonate du début du classicisme comportait le plus souvent trois mouvements : rapide-lent-rapide. Cette structure est la plus fréquente chez Haydn et Mozart, et reste dominante chez Beethoven. Dans ces sonates à trois mouvements, l'ordre et la nature des mouvements peut varier. Chez Mozart, l'ordre vif-lent-vif domine nettement." (Larousse)

    Mozart, Symphonie n°35, dite "Haffner", premier mouvement.

     


    votre commentaire
  • Quand il se produit sur scène, les femmes s'évanouissent, on l'acclame... Non, il ne s'agit pas de Justin Bieber, ni d'un membre des One Direction mais du chanteur Carlo Broschi, dit Farinelli. Ce célèbre castrat italien (vous avez bien lu) né en 1705 et mort en 1782 fut une véritable vedette. Le film dont je vous propose ici un extrait retrace la vie (de façon très romanesque) de ce chanteur d'opéra. L'air que vous entendez s'intitule "Son qual nave ch'agitata" et fut composé par Riccardo Broschi le frère du chanteur. Baroque toujours: effets de surprise, vocalises spectaculaires, presque "monstrueuses", art savant de l'ornementation et des effets décoratifs. 

     


    votre commentaire
  • Les Quatre Saisons de Vivaldi sont une des pièces de la musique classique les plus populaires. Il s'agit en fait de quatre concertos pour violon, évoquant chacun une saison. "Le printemps" est ici interprété par l'orchestre Europa Galante sous la direction de Fabio Biondi. NB: Le concerto, mot d'origine italienne, est une forme musicale composée généralement de trois mouvements (une partie rapide, une lente, une rapide), où un ou plusieurs solistes dialoguent avec un orchestre. NB2: les musiciens jouent sur des instruments reconstitués de façon à sonner comme des instruments d'époque. 

     


    votre commentaire
  • Cadmus et Hermione est un opéra (une tragédie lyrique, pour être précis) de Jean-Baptiste Lully, créé en 1673. Le prince égyptien Cadmus, parti à la recherche de sa sœur Europe, s’est arrêté en Grèce où il est tombé sous le charme d’Hermione, fille de Mars. Celle-ci est courtisée par le roi de cette contrée, un géant grotesque, protégé du dieu. Pour la conquérir, Cadmus doit donc surmonter les obstacles dressés par Mars autour de la princesse, également défendue par Junon, mais il trouve à ses côtés Pallas. Voici le prologue dans la mise en scène de la compagnie du Poème Harmonique (voir vidéo: Le Bourgeois Gentilhomme). Ce passage est le prologue. Interrompant les jeux paisibles des divinités champêtres, des nymphes et des bergers, l’Envie fait apparaître le monstrueux serpent Python qui est bientôt terrassé par la lumière du Soleil. Baignés par son éclat protecteur, les jeux reprennent avec plus d’allégresse. Cet éloge de la lumière du soleil n'est évidemment sans faire allusion à Louis XIV, protecteur du compositeur. Si cette vidéo n'est pas un document historique, elle donne cependant une bonne idée de ce que pouvait être l'art de la scène sous le règne de Louis XIV: ballet, machines (effets spéciaux), texte poétique. 


    votre commentaire
  • Une version de "Bénédiction de Dieu dans la solitude", page des Harmonies poétiques et religieuses de Liszt, inspirées par l'oeuvre du poète romantique Lamartine.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique