• Orientalismes

    L'orientalisme n'est pas un courant pictural à proprement parler. Il s'agit plutôt d'une thématique qui touche aussi bien le Romantisme que l'Académisme (et même, à certains égards, la peinture de Matisse, par exemple). Si les sujets orientaux sont fréquents dans la peinture, on les trouve aussi en poésie (Hugo en offre l'illustration) qu'en musique.

    Cet engouement pour l'Orient n'est pas neuf. Voltaire situe la fin de Candide près d'Istanbul, et l'empire ottoman fournit aussi le cadre de l'opéra de Mozart L'enlèvement au sérail. Plus loin encore, la Cérémonie turque du Bourgeois Gentilhomme de Molière et Lully témoigne de la fascination exercée par l'Orient sur l'imaginaire occidental. Les Salons de peinture se peuple d'odalisques, de cavaliers arabes, de pèlerins allant à la Mecque. On déambule dans les rues du Caire, d'Alger ou d'Istanbul, on explore par l'art les montagnes de l'Atlas ou du Caucase.

    Très vite, pourtant, ce goût orientaliste fixe des clichés, fige des stéréotypes. On rêve l'Orient plus qu'on ne cherche à le connaître. 

    Petite promenade en image et musique...

    Orientalismes

    Dominique Ingres, La grande odalisque, 1815, Musée du Louvre

     

    Orientalismes

    Théodore Chassériau, Le Khalife de Constantine Ali Ben Hamet, chef des Harakas, suivi de son escorte, 1845, 325 × 259 cm , Château de Versailles. 

     

     

    Orientalismes

    Léon Belly, Pèlerins allant à la Mecque, 1861, Musée d'Orsay, Paris

     

     

    Orientalismes

    Eugène Fromentin, Campement dans l'Atlas, vers 1865, 105 cm x 143.3 cm, The Walters Art Museum, Baltimore

     

     

    Orientalismes

    Eugène Fromentin, La Chasse au héron en Algérie, 1865, Musée Condé de Chantilly

     

     

    Orientalismes

    Henri Régnault, Exécution sans jugement sous les rois maures de Grenade, 1870, Musée d'Orsay, Paris

     

     

    Orientalismes

    Jean-Léon Gérôme, Marchand de peaux,  Le Caire, 1869, 61.5 x 50 cm, Collection particulière

     

     

    Orientalismes

    Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ, L'Esclave blanche, 1888, 146 × 118 cm, Musée des Beaux-arts de Nantes

     

     

     Nikolaï Rimski-Korsakov, Shéhérazade , 1888, 3ème partie: "Le jeune prince et la jeune princesse"

    Piotr-Illitch Tchaïkovski , Casse-Noisette, "Danse arabe", 1892 (ici dans Fantasia, de Walt disney)

     

     

    Orientalismes

    James Tissot, Les Rois mages en voyage, 1894, 70,8 x 101,6 cm. Minneapolis Institute of Arts

     

     

    Orientalismes

    Jean-Léon Gérôme, Les Derviches tourneurs, vers 1895, 72.5 × 94 cm, collection particulière

     

     

    Orientalismes

     Henri Matisse, Odalisque, 1922, 65.1 x 81.3 cm, Metropolitan Museum de New-York

     

    http://www.histoiredelart.net/courants/l-orientalisme-17.html# 


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :